L’Aide publique au développement détournée pour durcir les politiques migratoires

Jérôme Duval, Basta!, 7 juin 2018 - L’Aide publique au développement doit en principe financer des projets dans les pays du Sud pour lutter contre la pauvreté et appuyer leur essor économique. De plus en plus, les budgets alloués sont en fait utilisés pour des politiques de contrôle migratoire. [...]
 
Comme le soulignait en mai le rapport "Expanding the Fortress" des ONG Transnationbal Institue et et Stop Wapenhandel, « bien que l’UE et ses États membres ne "possèdent" pas les pays tiers comme ils l’ont fait pendant la période coloniale, leurs politiques migratoires indiquent clairement un niveau de contrôle et de priorité des intérêts européens par rapport aux intérêts africains qui font écho à l’histoire coloniale honteuse de l’Europe. »