Qui arme Israël et le Hamas ? La paix pass(é)e par les armes ?

Ouvrage en co-édition : Grip (Bruxelles), Amnesty international (section belge) et l'Observatoire des armements/cdrpc

*136 pages • /Disponible auprès de l'/Observatoire des armements/ en nous retournant le bon de commande joint accompagné du règlement de/ 12 euros/ (port compris), Banque postale, 3305 96 S Lyon

« La guerre la plus brutale qu’Israël ait jamais entreprise ». C’est ce qu’écrivait le 20 janvier 2009 le quotidien israélien /Haaretz/ au lendemain de l’opération /Plomb durci/. Après cette « guerre de Gaza », bien des questions se posent. D’où viennent ces armes qui offrent à l’état hébreu son écrasante supériorité militaire ? Pourquoi un tel recours à la force ? Qu’en est-il du respect des lois de la guerre ?
Le présent ouvrage cible les questions militaires et humanitaires – au-delà des événements de Gaza – et tout particulièrement la problématique des transferts d’armements vers Israël. Premier fournisseur : les états-Unis dont l’incommensurable aide militaire est inscrite dans des accords solides. Suit l’Union européenne qui reste une source d’approvisionnement secondaire – avec la France en numéro un et la Belgique en quatrième place – mais dont la signification politique ne peut être éludée. Il évoque également les armes du Hamas, artisanales pour la plupart, dont l’utilisation indiscriminée contre des populations civiles israéliennes est à la fois condamnable et contre-productive.
Le livre explore ensuite les origines de ce qu’on est bien obligé de nommer la « violence d’État » israélienne. Et d’expliquer qu’une certaine culture de la forteresse assiégée a fini par produire une société convaincue de sa vulnérabilité face à un environnement hostile et donc du bien-fondé de ses guerres. Viennent enfin plusieurs rapports d’organisations internationales (Amnesty International, Human Rights Watch, Comité international de la Croix-Rouge) qui jugent sévèrement les pratiques de Tsahal, et aussi celles du Hamas.

Table des matières

Introduction – La paix pass(é)e par les armes ?
I - Qui fournit les armes ?
Les transferts militaires américains vers Israël : un « investissement pour la paix »
Ventes d’armes à Israël : l’Union européenne et son Code de conduite
France/Israël : ventes d’armes et coopération militaire
La Belgique et ses exportations d’armes vers Israël
L’industrie d’armement en Israël
Israël, seule puissance nucléaire du Moyen-Orient
Les roquettes du Hamas
II - Le choix des armes
Aux origines de la « violence d’état » israélienne
III - Les lois de la guerre
Les lois de la guerre piétinées : des rapports accablants pour l’armée israélienne

Coordination de l’ouvrage: Danièle Fayer-Stern, Marc Schmitz

Les auteurs
Patrice Bouveret, /co-fondateur et président de l’Observatoire des armements/CDRPC (Lyon) ; responsable des publications et de la rédaction de /Damoclès/. /Pascal Fenaux, /sociologue, hébraïsant et journaliste ; sélectionneur et traducteur de la presse israélienne à /Courrier international /(Paris), membre de/ /la /Revue nouvelle/ (Bruxelles). /Caroline Pailhe,/ chargée de recherche au GRIP (Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité - Bruxelles). /Cédric Poitevin,/ chargé de recherche au GRIP./